WWF / Adena avertit que les pays de l'UE les mesures nécessaires ne sont pas mises en place pour lutter contre l'exploitation forestière illégale

Le commerce mondial des mouvements de bois récolté illégalement millions dans le monde chaque année Bien que généralement identifié avec un problème de forêts tropicales, le fait est que l'exploitation forestière illégale se produit également dans les pays développés et les économies en transition, l'Union européenne ( UE) est l'un des plus grands consommateurs de bois, avec une importation annuelle de quinze pays qui étaient jusqu'à mai dernier 1 à environ 200 millions de mètres cubes, dont jusqu'à 40% peuvent être illégaux, selon le régions d'origine

Dans le but de pays européens d'assumer leur responsabilité de veiller à ce que leur consommation ne favorise pas l'exploitation forestière illégale et la destruction des forêts, WWF / Adena vient de produire le Baromètre européen sur l'exploitation forestière illégale Il analyse les différents actions que les pays de l'UE ont mis en place pour résoudre ce grave problème l'étude qualifie un à un et montre que toutes les mesures nécessaires sont mises en place pour lutter contre l'exploitation forestière illégale

Selon le Baromètre, le Royaume-Uni a obtenu le score de score le plus élevé modérée à bonne et bien en avance sur le Danemark, l'Allemagne et la Suède, qui obtiennent en moyenne modérément Autriche, Finlande, France, Grèce, Hollande, Espagne, Italie et Portugal obtenu très mauvaises notes, selon le WWF / Adena Et est que notre pays est l'un des plus grands importateurs de bois bassin du Congo (Afrique centrale), avec un taux de l'exploitation forestière illégale allant jusqu'à 80% dans certains pays, explique Raquel Gomez, en charge des forêts WWF / Adena dans le même temps la croissance des importations en provenance de pays tels que la Pologne, la Lettonie et l'Estonie, où l'exploitation forestière illégale peut représenter 50% du total Cela signifie que, dans l'ensemble, 10% des importations espagnoles de bois ils peuvent provenir de l'exploitation forestière illégale

La moitié du bois qui ont jusqu'ici importés Quinze venait de Russie et Europe de l'Est, et une proportion importante est d'origine illégale rapports précédents de WWF / Adena ont montré que, par exemple, provient de sources illégales de la moitié du bois estonien et en russe en Extrême-Orient; jusqu'à 20% en Lituanie, et près d'un tiers de la Russie au nord-ouest Quant aux dix nouveaux pays qui ont récemment adhéré à l'UE, l'organisation environnementale soupçonné de l'exploitation forestière illégale est une grosse affaire dans chacun d'eux, d'où la crainte plomb élargissement à une augmentation du commerce illégal du bois

Bien que le Baromètre montre que la plupart des pays européens font des efforts pour empêcher le bois illégal dans l'UE, aussi il souligne que les défaillances se produisent dans l'application des mesures décidées dans le cas de son commerce intérieur donc, tandis que les gouvernements de l'UE achètent 20% de toutes les importations de bois pour une utilisation dans les travaux publics, seuls six pays (Autriche, Danemark, France, Allemagne, Grèce et Royaume-Uni) se sont engagés à acheter uniquement du bois provenant de sources légales et durable et, de ceux-ci, seul le Royaume-Uni est suivi de la mise en œuvre de la politique de travaux publics cette nation est aussi la seule de l'UE a conclu des accords avec un producteur (Indonésie) pour lutter contre l'exploitation forestière illégale et le commerce associé

0

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha