Un rapport du Conseil économique et social constate que les consommateurs seulement deux sur dix connaissent leurs droits

Un rapport du Conseil économique et social (CES) indique que seulement deux des dix Espagnols connaissent la possibilité d'utiliser des mécanismes de protection des consommateurs, indépendamment des tribunaux, tels que l'arbitrage ou la médiation, et la grande majorité (80% ) admet ne pas connaître leurs droits légalement reconnus au niveau national Ce résultat met l'Espagne en dernière position dans le groupe des pays de l'UE en termes de connaissance de leurs droits par les consommateurs

Dans le dernier rapport du CES, un organisme consultatif du gouvernement qui comprend les entreprises, les syndicats et les représentants des organisations de l'économie sociale, y compris les organisations de consommateurs, elle a indiqué que l'ouverture des marchés publics dans l'Union européenne a augmenté l'offre des biens et services destinés à la consommation, en élargissant le choix de l'achat par les citoyens Cette tendance a fait des politiques visant à protéger les consommateurs et les mécanismes de résolution des conflits entre eux et les entreprises sont devenues très importantes

Eurobaromètre

Des données d'un récent sondage Eurobaromètre indique que près de la moitié de la population sait que vous pouvez accéder à la résolution des litiges de consommation, la cinquième pense qu'il a accès à ces mécanismes, tandis qu'un autre cinquième ignorent son existence

Par rapport aux pays nordiques et l'Allemagne, l'Espagne a considérablement des niveaux inférieurs de connaissances quand il agit de mécanismes de défense en dehors des tribunaux (d'arbitrage ou de médiation) les niveaux de connaissance sont considérablement réduits

Le CES estime que les données sont très pauvres, puisque les répondants seulement deux sur dix prétendent savoir la possibilité d'utiliser ces autres instruments, qui sont en dernière position dans le groupe des pays de l'UE

En dehors de cette ignorance, le document fait écho aux Espagnols veulent une plus grande implication des associations dans le développement de politiques visant à protéger les consommateurs faire, et ce plus souvent que les autres Européens

Demandes de renseignements et plaintes

En Espagne, en 2003, le nombre de demandes de renseignements et plaintes reçues par les associations de consommateurs à l'échelle nationale pour le traitement atteint 1.026.082, soit une augmentation de 3,8%, la valeur la plus faible au cours des dernières années

La raison la plus courante pour la demande de services consultatifs et de traitement des plaintes demeure insatisfaction dans la fourniture de services, avec 24%, alors que ce ratio est le plus bas au cours des dernières années et près de cinq points de moins que celle obtenue 2002

taux et des facturations cadre, la prétendue après raison de prestation de services, perd également une importance proportionnelle par rapport à l'année précédente (24,4%), toutefois, les plaintes relatives à la publicité ont augmenté de quatre points par rapport 2002 et se situait à 12,8%

Le secteur du logement continue à mener la liste des revendications, à quelque distance du reste, suivie par les services financiers, qui ont recueilli 10% du total En attendant, le secteur de la téléphonie a augmenté sa présence, en continuité avec la tendance qui a eu lieu au cours des dernières années

9

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha