Un avertissement de l'étude française des risques pour la santé d'un maïs génétiquement modifié autorisé à la consommation humaine

Le maïs génétiquement modifié MON 863, produit par la société de biotechnologie Monsanto, comporte des risques pour la santé, car il est autorisé à la consommation humaine dans l'Union européenne (UE), selon une étude réalisée par des chercheurs du département d'ingénierie de l'Université Caen (France) publié par Greenpeace

Selon ces experts, des rats de laboratoire nourris GM a dit a montré des signes de toxicité hépatique et rénale "est la première fois un produit GM, qui a été approuvé pour la consommation humaine et animale, montre des preuves scientifiques des effets toxiques organes internes ", dit Greenpeace

L'étude analyse les résultats des tests de sécurité présentés par Monsanto à la Commission européenne pour obtenir l'approbation de marché dans l'UE pour sa variété de maïs génétiquement modifié MON 863

"L'analyse de Monsanto pas passer un examen rigoureux Pour commencer, leurs protocoles statistiques sont très discutable Pire, la société n'a pas procédé à une étude sur les différences de poids de l'animal et aussi cruciale analyse d'urine de données caché dans les propres publications de l'entreprise », explique Gilles Eric Séralini, un expert en génie génétique à l'Université de Caen" avec les données actuelles ne peut être conclu que le maïs génétiquement modifié MON 863 est un produit sûr ", dit Séralini

Compte tenu de ces éléments de preuve, Greenpeace a exigé le retrait immédiat et complet de ce marché mondial de maïs et a appelé les gouvernements à entreprendre une réévaluation urgente de tous les produits GM approuvées et un contrôle rigoureux des méthodes de test actuelles

0

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha