SIDA provoquera une diminution de près de 20% de la population dans certains pays africains d'ici 2050

L'incidence du sida provoquera une baisse de la population de certains pays d'Afrique autour de 19% jusqu'à 2050, selon les prévisions d'un rapport publié dans le dernier numéro de la revue française "Population et avenir" ( "Population et futur")

Plus précisément, ce travail, intitulé «Afrique: Où", indique que la population de l'Afrique du Sud est à risque de passer de 44 millions aujourd'hui à 40,2 millions en jour; Botswana des citoyens peuvent diminuer de 1,725 ​​à 1, 380 millions, et le peuple du Lesotho passerait de 1.785 à 1.377.000

«Les gens dans 38 pays africains les plus touchés par le virus du sida sont d'environ 16 millions de moins que ce qu'ils auraient été sans incidence de cette maladie», dit le rapport, dirigé par le professeur Julien Damon

Au total, si le nombre d'enfants nés de parents potentiels qui sont morts du sida en 2015, en compte le chiffre serait d'environ 91 millions de personnes "être absent", et 320 millions de personnes d'ici 2050 (19%)

La baisse de l'espérance de vie en Afrique est le résultat de la pandémie Donc, il est passé de 51 ans en moyenne (au cours des années nonante) à 49 ans Bien que l'Afrique du Sud, le Botswana, le Lesotho et la Namibie l'espérance de vie a chuté de près de 20 ans dans les deux dernières décennies

la mortalité infantile élevée et la baisse des taux de natalité sont les autres causes qui favorisent cette baisse de la population, le rapport conclut

0

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha