Santé peut avoir à payer l'urgence des résidents étrangers en Espagne dans d'autres pays de l'UE

La santé publique espagnole doit payer les frais médicaux des résidents étrangers sur son territoire qui sont affiliés à la sécurité sociale et sont assistés d'urgence dans un autre pays de l'UE Cela fait suite à un jugement de la Cour supérieure de Catalogne (TSJC) livré Janvier dernier qui reconnaît le droit d'un citoyen de nationalité sénégalaise, vivant à Granollers (Barcelone) et affilié à la sécurité sociale espagnole, qui sera remboursé le coût des services médicaux fournis à sa femme, qui est elle entra dans tout du travail en vacances en France

En Juin 2000, Mamoudou D et sa femme, Fatoumata D, aussi sénégalais, ont passé quelques jours de vacances dans la ville française de Mantes La Jolie, quand une femme est entrée en travail et a été transporté à l'hôpital François Quesnay, où il a été suivi par le département de gynécologie et en effet, eu son fils

Le coût d'une telle assistance est passé à 12,882 francs (1.963 euros) que le demandeur a dû payer de leur poche En Janvier 2001, le mois plus tard, il est allé à la Direction provinciale de l'Institut National de Sécurité Sociale (INSS) à Barcelone pour réclamer le remboursement de la somme versée, mais la sécurité sociale refusé, disant qu'il était pas un ressortissant d'un Etat non membre de l'espace économique européen, mais, et ne pouvait donc pas bénéficier de la réglementation européenne sur la sécurité sociale

Devant le refus des autorités de santé, le pétitionnaire est allé au tribunal, ce qui prouve le titulaire du droit nombre Tribunal du travail 1 Granollers a reconnu le droit d'un étranger à eux de retourner l'argent dépensé en tant que membre de la Sécurité Sociale

"Urgence vitale"

L'INSS fait appel de cette décision auprès de la Division de la Haute Cour de justice de Catalogne, qui a rejeté la demande et a confirmé le jugement préalable, fait valoir le tribunal catalan élevé, nous sommes dans un cas de "urgence vitale" reconnu l'TSJC l'étranger ne répond pas à l'exigence juridique de nationalité communautaire afin d'obtenir le droit au remboursement des frais de santé de son épouse en France, cependant, il ajoute que «la réclamation de la demanderesse est de ne pas obtenir la fourniture de soins médicaux sécurité sociale française ou même d'obtenir le remboursement des frais engagés par elle dans des circonstances normales, (), mais concordante une position d'urgence vitale incontesté "

Par conséquent, les raisons TSJC qui ne font pas obstacle à l'application des règles, "l'inconvénient allégué par l'INSS sur la nationalité du demandeur, il suffit d'apprécier qui est membre de l'ouvrier espagnol de sécurité sociale, et ayant toujours considérer le concours de circonstances qui répondent à une situation d'urgence "

L'Institut national de sécurité sociale a fait appel contre l'arrêt du TSJC à la Cour suprême, qui n'a pas encore échoué

4

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha