Santé distribué plus de quatre millions d'euros entre les ONG lutte contre le sida

Le ministère de la Santé, à travers le Secrétariat du Plan national sur le sida, aller à 4 152 000 ONG engagées dans la lutte contre le VIH Ce montant est le même que l'année dernière, qui était un augmentation de 32% par rapport à 2006 et de 259% par rapport à 2005

Avec cet argent, des programmes visant à prévenir et à contrôler l'infection à VIH et le SIDA pour mener à bien ces organisations dans cette ligne servira à financer des stratégies d'intervention pour la prévention et les groupes les plus vulnérables diagnostic précoce de la maladie dans les populations et cherche aussi la formation des projets de bénévoles et de professionnels sera considéré

70% des fonds ira à des programmes de prévention des stratégies clés pour la prévention met l'accent sur le renforcement et la diversification des programmes visant à réduire les risques associés à l'utilisation de drogues injectables, prouvé pour contrôler l'épidémie

des actions spécifiques sur les jeunes qui se joindront à ceux qui sont déjà en cours également financés par l'éducation sexuelle dans les campagnes de l'école et de promotion et de la normalisation de l'utilisation du préservatif

Comme les années précédentes, les subventions ont également été accordées à des personnes orientées vers les prostituées et les clients, afin de réduire l'exposition sexuelle au VIH et d'autres programmes de caractère sexuellement

contre la stigmatisation

Les projets comprennent des mesures pour éliminer ou réduire la stigmatisation et la discrimination contre les personnes vivant avec le SIDA recevra une attention particulière «La stigmatisation est également la violation des droits fondamentaux, un obstacle majeur dans le traitement et la prévention VIH, car elle peut influer sur les comportements à risque: la peur séropositivité reconnaître ou de se faire tester pour le VIH, la dissimulation et d'autres pratiques à risque », a indiqué le ministère dans un communiqué

Cela entrave le développement de programmes de prévention et de contrôle du virus et contribue à la propagation de l'épidémie également stigmatisation et la discrimination agissent comme des «promoteurs» de l'invisibilité du VIH, ce qui est une difficulté supplémentaire pour la surveillance épidémiologique

0

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha