Près de 7.000 Afghans ont été prescrits à l'Université pour étudier l'année prochaine

La situation des femmes en Afghanistan commence lentement à changer hier comparu devant le Congrès Sénat Droits président mixte des femmes de l'Association pour les droits de l'homme en Afghanistan (ASDHA), Monica Barnabas, où exposé changements il a perçu dans la capitale, Kaboul, après les attentats du 11 Septembre et la chute des talibans

Un changement majeur a eu lieu, selon Barnabas, dans le système éducatif, qui peut à nouveau être consulté par les femmes, non seulement dans l'enseignement supérieur, mais aussi dans l'éducation de base Alors la prochaine année scolaire en Afghanistan raconter de nouveau avec les femmes dans leurs salles de classe quelque 7.000 afghans ont pré-enregistré pour l'accès à l'enseignement supérieur, un total de 20.000 demandes, a déclaré le président de ASDHA

"L'année scolaire a commencé le 22 Mars et deux millions de filles retourné à l'école», a déclaré Barnabas Dans tous les cas, l'association, en collaboration avec l'organisation afghane HAWCA, continuera à travailler dans l'éducation de tous ceux afghane adolescents et adultes qui ne peuvent être incorporés dans le système éducatif et qui ont jamais reçu l'éducation

Il y a aussi des changements dans le système de soins de santé parce que les hôpitaux ont rouvert pour les femmes et les médecins peuvent les traiter à nouveau

burka

Certaines choses ont pas changé, comme le port de la burqa Barnabas a dit que les femmes afghanes sont réticents à donner à cette pièce parce qu'ils considèrent comme une tradition, parce que ses compagnons et sa famille ce que portent encore, soit parce qu'ils ne font pas confiance au gouvernement, composé en partie par des membres des fondamentalistes de l'Alliance du Nord de même il estime que 99% de la population féminine continue à porter la burka

En outre, Barnabas a fait une série de propositions visant à aider à la reconstruction du pays, en guerre depuis plus de 20 ans il y a si, demandé au gouvernement d'ouvrir une ambassade permanente en Afghanistan, tel qu'il est actuellement ne dispose que d'un représentant diplomate qui restent dans le pays que pendant la présidence espagnole de l'Union européenne même, a proposé que l'Afghanistan est incorporé comme un pays prioritaire dans l'aide au développement espagnol

Dans la même veine, il estime qu'il est nécessaire d'augmenter les fonds alloués à l'Espagne ce pays et le faire à travers les ONG locales plutôt que de gouvernement à gouvernement doit aussi tenir compte de la présence d'observateurs internationaux pour garantir le respect des droits de l'homme du peuple afghan, en particulier les femmes

Pour sa part, le porte-parole des groupes parlementaires ont exprimé leur soutien à toutes les initiatives qui peuvent aider à la reconstruction du pays et à promouvoir le respect des droits de l'homme, la démocratie et la liberté

3

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha