MSF met en garde contre dix crise nécessitant une aide immédiate

Chaque année, l'organisation Médecins sans frontières (MSF) résume les rapports de ses 3000 bénévoles dans plus de 40 zones de conflit pour mettre en évidence la crise de dix nécessitant un soutien immédiat de la «guerre de 2004 contre le terrorisme et l'invasion a été dominée Irak », explique le directeur général de SPS, Rafael Vila Sanjuán

50% des zones de graves lacunes par un conflit armé ou civile 2004 ont changé cette année, ce qui signifie qu'ils ont non seulement amélioré, d'autres dans une situation pire exigent l'attention des agences et organisations humanitaires comme MSF, qui bases ses travaux sur trois principes: l'impartialité, la neutralité et l'indépendance des pouvoirs politiques "la nature chronique de la crise ne devrait pas les sombrer dans l'oubli et de l'indifférence" affirme Vila Sanjuán

Le dernier rapport de MSF tuberculose affecte l'ONG affirme que cette maladie est hors de contrôle et que toutes les 15 secondes une personne en tue une autre chose encore plus difficile: un tiers de la population mondiale est infectée par le bacille chaque année, huit millions de personnes développent la maladie, "il est temps d'admettre que nous ne pourrons jamais le contrôle prescrire plus de la même", dit le conseiller à la Campagne pour l'accès aux médicaments essentiels de MSF, Francine Matthys

En ce qui concerne les pires flambées de violence contre la population civile, l'Afrique est effectué, comme toujours, le pire et englobe la moitié de ces conflits Burundi (présence répétée dans le présent rapport) prend en charge la collecte des médicaments, en plus de dix ans guerre "une personne sur cinq ne vont pas à des centres médicaux, même lorsqu'ils sont malades parce qu'ils ne peuvent pas payer," dans un pays où 85% vivent avec moins d'un euro par semaine aussi dans le continent noir, MSF met en garde que près de la moitié de l'Ethiopie (63 millions) souffrent de malnutrition et «10% des enfants ne dépassant pas un an" au Libéria, la guerre est finie mais pas la faim et la violence contre les civils abandonnés " seulement 30 médecins libériens travaillent aujourd'hui dans ce pays de trois millions d'habitants », le rapport

Toujours dans le Congo a officiellement mis fin à la guerre qui a tué trois millions de personnes; tandis qu'en Ouganda, 50.000 enfants à la recherche d'un endroit sûr pour dormir, afin d'éviter de devenir des esclaves sexuels ou des enfants soldats en Afrique ferme la Fit puni Somalie, qui, après 14 ans de guerre, accumulé «deux millions de personnes déplacées ou morts "parmi les civils

Et en Amérique du Sud, en Colombie, trois millions de personnes, Médecins sans frontières dénonce, continuent de fuir les échanges de tirs entre l'armée et la guérilla va de même pour la Corée du Nord, pays soumis à "un cataclysme provoqué par la main de l'homme" et un régime communiste condamnant la faim de deux à trois millions de personnes le conflit tchétchène proche de l'Europe », dont les villes sont en ruines"; il y a plus de 260.000 personnes déplacées, dont 90% "ont un membre de la famille qui est mort" dans la guerre avec la Russie

0

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha