Microsoft pourrait être contraint de vendre une version différente de "Windows" pour l'Europe

géant de l'informatique Microsoft pourrait être condamné à commercialiser deux versions de son système d'exploitation "Windows", spécifique pour l'Europe et un autre pour le marché des États-Unis pour éviter des sanctions par la Commission européenne, selon dire sources de l'industrie De choisissez cette option, la version européenne ne comprend pas le populaire lecteur multimédia la deuxième solution serait de modifier "Windows" pour répondre aux exigences strictes annoncées par Bruxelles

Inclusion dans le programme "Windows" pour jouer audio et vidéo est l'un des piliers fondamentaux sur lesquels l'abondante documentation préparée par la société Bruxelles Les États-Unis estime que si "Windows" est fragmenté en excluant Media Player créerait soutient un situation très défavorable pour la société, avec des conséquences incalculables

La Commission européenne a insisté hier qui est déterminée à imposer des sanctions économiques sur Microsoft pour abus de position dominante et vous forcer à modifier votre système d'exploitation à moins que "offrir des arguments très convaincants" réfute les accusations L'exécutif européen veut la marque publique multinationale du code de programme pour gérer les serveurs

La nouvelle communication des griefs adressée à Microsoft par Bruxelles "renforce nos revendications" sur les pratiques monopolistiques de la société sur les marchés des serveurs bas de gamme et des logiciels audio et vidéo ont souligné le porte-parole du commissaire européen de la concurrence Mario Monti

L'exécutif européen a réaffirmé qu'il dispose de preuves pour montrer que Microsoft "continue de mener des pratiques abusives» de bénéficier de sa position dominante dans le système actuel "Windows" dans neuf ordinateurs sur dix dans le marché des serveurs et des programmes bas de gamme audio et vidéo

Réactions des concurrents

Les réactions à l'ultimatum donné mercredi dernier par Bruxelles ne sont pas en attente fabricant de l'ordinateur Sun Microsystems, un des plus grands concurrents de Microsoft, il a été «satisfaits» après avoir appris de la décision "La Commission européenne prend ses responsabilités très au sérieux et est sur la bonne voie pour construire un fort rapport contre Microsoft, "Sun estime VP en charge des affaires juridiques, Lee Patch

Real Networks, une entreprise qui fabrique le produit Media Player rival reflète les sanctions proposées que Bruxelles "soutient l'innovation et le choix des consommateurs"

En plus de plaintes de fabricants de serveurs qui rejettent les obstacles au développement du soutien des produits "Windows", Microsoft doit faire face à la critique de concepteurs de programmes audio et vidéo adaptés à l'ère de l'Internet haut débit

Pendant ce temps, Ed Black, président de l'Association de l'industrie informatique et des communications (CCIA), l'un des employeurs américains dans le secteur, a déclaré hier que la meilleure solution serait de rétablir la concurrence d'acquérir "Windows" sans Media Player "La Commission a maintenant la possibilité d'adopter des remèdes capables de briser le monopole de Microsoft sur les consommateurs, les fabricants de PC et les programmes qui aucune autorité de la concurrence, où il a réussi à faire », dit Noir

8

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha