Les économies de familles espagnoles poussent craignant la crise

familles espagnoles ont décidé d'épargner davantage pour lutter contre la crise Les dernières données de l'Institut national de la statistique (INE) révèle que le taux des ménages et des institutions sans but lucratif épargne se situait à 14% du revenu disponible en le deuxième trimestre, qui est de 2,7 points de plus que pour la même période de 2007. Si l'on prend comme référence les quatre derniers trimestres (depuis le troisième trimestre de 2007 à la seconde en 2008), ce taux atteint 10,7 % du revenu, sept dixièmes de la période précédente

Le revenu disponible des ménages et des institutions sans but lucratif au deuxième trimestre a atteint 183,382 millions d'euros, avec une augmentation de 8,1%, soit 13,791 millions d'euros le montant total de l'épargne des ménages il se situait à 25 728 millions d'entre Avril et Juin, 6603 par rapport à 2007 millions, pour la dépense de consommation finale a progressé à un rythme plus lent (4,8%) de ses revenus

plus de fonctionnalités

Dans le deuxième trimestre de 2008, les ménages ont bénéficié d'une augmentation du volume des prestations reçues, avec une croissance de 12,3%, supérieure à l'augmentation des cotisations versées à la sécurité sociale (6,1%) et l'augmentation de l'équilibre transferts courants reçus, ce qui a presque triplé sa valeur dans le même temps, les paiements par les ménages pour impôts sur les bénéfices et les capitaux propres ont augmenté de 20,3%

Les familles et les institutions sans but lucratif avaient un excédent de 1,803 millions d'euros, ce qui équivaut à 0,6% du produit intérieur brut (PIB) trimestriel Ce montant excédentaire pas vu depuis le deuxième trimestre de 2005

Financement pour les entreprises

Pour sa part, le revenu disponible des sociétés non financières a enregistré une croissance de 15,6% entre Avril et Juin, atteignant 27,068 millions d'euros Leur endettement est passé à 21 968 millions d'euros, équivalent à 7, 8% du PIB trimestriel

Au lieu de cela, les gouvernements ont réduit leur revenu disponible de 11,1% dans la période indiquée, jusqu'à 54 € 237 millions, en raison notamment de la diminution de l'année en impôts nets reçus par le secteur (8,8%)

6

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha