Le Programme alimentaire mondial distribue de la nourriture chez les personnes touchées par l'ouragan Tomas en Haïti

Le (PAM) Programme alimentaire mondial a commencé à distribuer des aliments prêts à manger parmi les milliers de personnes touchées par les fortes pluies provoquées par le récent ouragan Tomas en Haïti depuis Janvier, lorsque les parties du tremblement de terre dévastée du pays, l'organisation distribue de la nourriture tous les jours à plus d'un million de personnes

Alors que la tempête est passée directement par le territoire haïtien, les inondations et les glissements de terrain qui lui sont associés a été contraint de déplacer les gens dans les camps dans les écoles et les églises, en particulier dans Jeremie et Léogâne, au sud-ouest d'Haïti, at-il expliqué Le porte-parole du PAM Alejandro Lopez Chicheri

L'ONU est préoccupée par la situation des Haïtiens les plus vulnérables dans des domaines comme Léogâne, également touchée par le séisme Ces personnes souffrent de choc après l'autre, "toujours dans une situation très fragile", a déclaré Lopez CHICHERI

Par ailleurs, Médecins Sans Frontières (MSF) a étendu ses activités dans le nord d'Haïti pour tenter de stabiliser le choléra confirmée dans l'épidémie de pays L'organisation soutient deux hôpitaux du ministère haïtien de la Santé dans la région de l'Artibonite, où il a commencé un des centres choléra épidémiques avec lesquelles elle collabore est l'hôpital du Gros-Morne, qui a fourni le sérum, des sels de réhydratation orale, en matière perfusions intraveineuses et des articles d'hygiène ont également distribué du matériel médical à l'hôpital de la ville de Port de Paix et se prépare à ouvrir des centres de traitement du choléra à Gonaïves et Bassin Bleu

Cependant, MSF a dit où il est l'aide la plus nécessaire est en dehors des zones les plus peuplées de la région de l'Artibonite "Dans les petites communautés vivant dispersé est plus difficile pour les gens d'accéder à un traitement contre le choléra», a déclaré Kate Alberti, épidémiologiste à Epicentre, le centre de recherche épidémiologique de l'organisation a été déplacée à Haïti "nous sommes très préoccupés par la propagation de l'épidémie dans les zones rurales où le transport vers les centres de santé est des centres de traitement difficiles ont pour commencer, et celles qui existent ont besoin de soutien pour assurer un accès rapide au traitement ", il a exhorté Alberti

MSF aide la population dans les districts adjacents à l'hôpital du Gros-Morne, pour améliorer l'assainissement dans les établissements de santé Bien que la détection des activités de choléra continue dans le nord du pays, les équipes d'ONG répondent à l'épidémie soins de santé et la promotion de l'hygiène

2

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha