Le prix du pétrole a sa tendance à la hausse après le référendum au Venezuela

Le prix du Brent, la référence en Europe, a réagi hier avec une légère tendance à la baisse après avoir effacé une des inconnues des derniers jours avec la victoire du président du Venezuela, Hugo Chavez lors du référendum sur la révocation lieu le dimanche dans ce pays

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison Septembre sur le marché de Londres a chuté jusqu'à 43,63 $ après avoir brièvement atteint jusqu'à 44,11 $ en milieu de matinée, un nouveau plus haut de vendredi après 43.92

Ces chiffres, autour de 44 $, un niveau sans précédent marquée depuis l'International Petroleum Exchange (IPE) a commencé son activité en 1988

Le maximum à Londres a coïncidé avec des taux historiques aussi sur le marché de New York, où le baril de Texas venu pour marquer un maximum de 46,91 $, mais plus tard, se retira dans le 46.37 $

Avec une production quotidienne de 2,6 millions de barils, le Venezuela fournit 15% des importations américaines de pétrole, un personnage important qui n'a pas changé malgré les relations difficiles entre Washington et Caracas

Alerter la Bundesbank

Pour sa part, la Bundesbank a déclaré dans son bulletin Août, publié hier, que si le prix actuel du pétrole reste, la croissance économique mondiale pourrait ralentir son rythme, toutefois, fait remarquer que, à l'heure actuelle, on n'a pas peur " une interruption de la reprise économique mondiale "

"Les risques élevés géopolitiques" restent une pression à la situation économique internationale continue la banque, qui estime que, au moins, ils ont pas augmenté au cours des derniers mois

Dans la zone euro, la reprise économique est accélérée au deuxième trimestre, selon les estimations préliminaires de la Commission européenne

Pour le reste de l'année 2004, la Bundesbank attend "les tendances économiques positives continuent" mais, néanmoins, ne vous attendez pas à la confiance des consommateurs est considérablement améliorée dans les prochains mois

La société allemande estime qu'il est nécessaire de continuer à surveiller les risques, "un peu plus élevé" pour la stabilité des prix dans la zone euro

1

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha