Le Parlement européen, contre la libéralisation des services d'eau

Les députés ont adopté hier un rapport dans lequel sont opposés à la libéralisation des services de l'eau, préviennent que d'autres secteurs, tels que le rail, peut être problématique aussi dans ce document, qui a été approuvé par 383 voix pour, 123 contre et 13 abstentions, ne sait pas si oui ou non il est nécessaire de réglementer à des services au niveau européen d'intérêt général

Parlement préfère attendre, pour présenter le Livre vert de la Commission de se prononcer sur le bien-fondé de la réglementation dans le droit communautaire la prestation de services d'intérêt général

Le rapport parlementaire estime que la définition des services d'intérêt général ne doit pas être uniforme, mais fait valoir que l'Union européenne établit des principes communs tels que l'universalité et l'égalité d'accès, continuité, la qualité, l'efficacité, la transparence, la protection des utilisateurs et de l'environnement, et ces services sont complexes et sont organisés différemment dans les États membres conformément à leurs traditions et de la géographie, de sorte que tout cadre juridique devrait respecter les compétences nationales au sujet

Ces services, selon le rapport, doivent être de haute qualité et abordables, voire gratuitement dans certains cas, croient aussi que ce qui importe est pas qui viennent services, peut être soit un opérateur public ou privé, mais la qualité et le respect des objectifs sociaux dans l'accès à ces

Certains de ces services peuvent être soumis au droit de la concurrence, mais d'autres tels que l'éducation de base, la santé publique, du public et du logement social et de la sécurité sociale et l'inclusion sociale, le pluralisme de l'information et la diversité culturelle sont domaines qui, selon eux devraient être exclus des règles de concurrence

Quant à la libéralisation des services liés à l'eau et l'élimination des déchets, le Parlement a expressément rejeté, comme on dit ce sont des domaines qui ne devrait pas faire l'objet de directives sectorielles du Marché unique pour sa responsabilité régionale et locale toutefois, le point à la réussite de la libéralisation du secteur des télécommunications et de l'énergie, où la libéralisation a amélioré la qualité, l'augmentation de l'offre et fait baisser les prix

2

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha