Le gouvernement investira 2,200 millions d'euros au cours des sept prochaines années dans le plan de forêt

Le Cabinet a approuvé hier le Plan forestier national qui comprend des investissements de 2.200 millions d'euros au cours des sept prochaines années dans le secteur forestier et la plantation d'un milliard d'arbres dans la même période, selon le ministre de l'Environnement, Jaume Matas

Matas a expliqué que ce montant représente la "accroissement des investissements" réalisés par l'Etat dans les politiques de conservation et la gestion des forêts, qui impliquent des actions à 600 000 ou 700 000 hectares de forêt

Le financement final pour le plan, avec un horizon de trente ans, "va presque quadrupler ou quelque chose d'autre" 2 200 millions au budget pour sept ans, estimée Matas

L'un des objectifs du plan est de doubler en trois décennies, le nombre d'arbres actuellement 5,100 million, ce qui signifie "allant de 125 à 250 arbres par arbre" et accroître les terres forestières "en près de quatre millions d'hectares," Matas aussi il a souligné la série de mesures visant à protéger le sol contre les incendies de forêt et l'érosion et la désertification dernier phénomène qui met en danger "dix millions d'hectares," et "affecte désormais 21 millions d'hectares"

Selon les chiffres fournis par le Ministère de l'environnement, les mesures proposées réduiront en sept ans, "plus de dix millions de tonnes de dioxyde de carbone (CO2)" et en trente ans "soixante millions de tonnes" de ce gaz à effet de serre principaux responsables du changement climatique a également souligné que le document a été convenu avec tous les secteurs concernés et «enrichi» dans le Conseil national de la forêt (en haut organe consultatif de l'administration dans le secteur forestier)

Le ministère de l'Environnement a négocié et "déjà signé des accords pour la mise en œuvre du plan de forêt dans neuf des quinze régions qui sont susceptibles de le faire", qui est, à l'exception du Pays Basque, Navarre et Ceuta et Melilla Votre demande il a dit Matas, élever à 60% le pourcentage des forêts publiques avec des outils de gestion, à partir du courant de 12%, et les forêts privées vont de 1 à 30 pour cent

D'autre part, le ministre a confirmé l'engagement d'adopter pendant cette période la nouvelle Loi sur les forêts modifiant la loi de 1957, qui "il y a un projet qui circule dans une première phase de consultation" entre les partenaires sociaux dans le secteur forestier Entre les 150 mesures décrites dans le document comprennent l'élaboration d'un inventaire forestier national, une carte forestière de l'Espagne, un feux de forêt statistiques et l'élaboration d'un plan d'Dehesas

6

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha