Le gouvernement doit permettre au secteur privé dans la relocalisation des chômeurs

Après près de 30 ans de gestion exclusive libre, le gouvernement négocie avec la CEOE et CEPYME et les syndicats CCOO et UGT l'entrée du secteur privé dans le placement de réglementer l'apparition de sociétés de déménager une initiative qui aura une commission suivi et a l'approbation des employeurs, préconise la création de mesures qui sont flexibles Pendant ce temps, les syndicats préviennent qu'ils ne seront pas lui permettre de devenir un «mécanisme de truc" pour développer l'activité de travail temporaire (agences d'emploi temporaire)

Le ministère du Travail précise que toute société de relocation sera supervisé par le Service public de l'emploi (SPE), ancien INEM, qui fera en sorte qu'il n'y aura pas de discrimination sur les délocalisations

Le nouveau règlement est motivée par l'échec de l'enregistrement, depuis sa création en 1978 à l'INEM marié lorsque les offres d'emploi et les demandes d'engagement placement privé est une idée que je suis réfléchissais divers gouvernements à ce jour, mais qui n'a jamais été mis en place avant le rejet des syndicats

8

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha