La demande de gaz naturel en 2009 a chuté de 10,5%, selon Sedigas

Les données des résultats préliminaires de l'année de gaz de l'association d'affaires Sedigas suggèrent que la demande de gaz naturel était de 402 térawattheures (TWh) en 2009. Ce chiffre représente une baisse de 10,5% par rapport à l'année précédente, sur un environnement marqué par la crise économique et la montée de l'énergie renouvelable

Ce résultat, qui, en termes de volume équivalent à la consommation de 34.600 millions de mètres cubes de gaz, vient après une forte baisse dans les premiers mois de l'année et une reprise de la demande de 7% à la fin de l'année 2009 facteur qui explique le mieux la baisse est la situation économique, qui a provoqué une baisse de la consommation de gaz à usage industriel et de production d'énergie, il explique cycles Sedigas combinés de moins bons résultats dans un contexte de baisse de 4,6% de la demande Bien que le gaz à cycle combiné électrique sont la principale source de production d'électricité, avec 29%, la production a chuté de 12,2% par rapport à 2008

Après le cycle combiné, les principales sources de production d'électricité au cours de l'année ont été les centrales nucléaires (19%), l'énergie éolienne (13%) et le charbon (12%) A la fin de l'année 2009, 55 groupes d'exploitation dans le cycle de l'Espagne réunies un de plus qu'en 2008 Sedigas rappelez-vous que cette technologie est la garantie pour couvrir la demande d'électricité lorsque les énergies renouvelables ne génèrent pas suffisamment d'électricité

Dans le domaine de la production d'électricité met en évidence la croissance de 1% de la consommation industrielle associée à la cogénération, tandis que la consommation industrielle associée à la production a enregistré une baisse de 16% par rapport à 2008 En outre, le marché intérieur a augmenté de 4% dans le la consommation, principalement en raison de l'acquisition de nouveaux clients par les entreprises de marketing

Espagne a été fourni au cours de la dernière année de gaz de 11 pays 74% du gaz est venu sous la forme de gaz naturel liquéfié et les 26% restants par pipeline à travers les interconnexions internationales entre les zones de source comprend l'Algérie, avec 34% de gaz, devant le Nigeria (14%), le Qatar (12%), l'Egypte (11%), Trinité-et-Tobago (10%), la Norvège (9%) et Oman (6%), en plus, le Yémen il est devenu un nouveau pays fournisseur

0

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha