L'UE peut imposer une amende Espagne avec 0,1% du PIB si pas abaisser son taux de chômage

L'Union européenne (UE) à l'Espagne peut imposer une pénalité de 0,1% du produit intérieur brut (PIB) se monte à 1.000 millions d'euros si pas prendre des mesures pour réduire son taux de chômage élevé, le niveau élevé et persistant du chômage sera l'un des critères utilisés par Bruxelles pour lancer la nouvelle procédure d'infraction pour déséquilibres excessifs, qui a été créé pour identifier rapidement les problèmes potentiels et prévenir de futures crises de la dette

Le taux de chômage en Espagne est le plus élevé dans l'UE depuis le début de la crise (22,6% de la population active selon les données d'Eurostat pour Septembre) et est plus que le double de la moyenne de l'UE (10,2%) Ministres économie de l'UE devrait approuver mardi Novembre 8 liste des indicateurs qui seront utilisés pour lancer une procédure de déséquilibres excessifs, tel que rapporté par des sources européennes pour la première fois, le taux de chômage, qui jusqu'à présent ne figuraient pas dans inclus discussions et serait particulièrement préjudiciable à l'Espagne l'indicateur est calculé comme le taux de chômage moyen des trois dernières années, et la procédure d'infraction serait activée lorsque le seuil est dépassé 10%

Une fois commencé le record de chômage excessif, l'UE va demander à l'État membre concerné de prendre des mesures correctives dans un délais impartis sera plus souple que dans la procédure de déficit excessif, car il est considéré que les déséquilibres excessifs ne dépendent pas de la l'action du gouvernement expedientado Si le pays adopte les mesures exigées par Bruxelles, la procédure est suspendue en attendant le déséquilibre excessif Cela signifie qu'avant d'appliquer toute sanction serait donné à l'Espagne plusieurs années pour réduire le chômage est corrigé

Toutefois, si le futur gouvernement ne tient pas compte des exigences de l'UE, qui ces derniers mois a demandé à l'Espagne l'introduction du contrat unique et la décentralisation de la négociation collective au niveau de l'entreprise, il pourrait imposer des amendes allant jusqu'à 0, 1% du PIB serait sanctions semi-automatiques, à savoir, serait adopté sur proposition de la Commission européenne (CE), sauf si une majorité qualifiée de pays rejettent

Le reste des indicateurs proposés par l'exécutif de l'UE de lancer les procédures de déséquilibres excessifs sont le déficit du compte courant, la position nette de l'investissement international, la part de marché à l'exportation, les coûts salariaux unitaires nominaux, les taux de change effectifs, la dette privée le flux de crédit au secteur, les prix et la dette des logements privés

13

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha