L'UE approuve une réduction de la TVA sur les divers services touchant pas l'Espagne

Les ministres des Finances de l'Union européenne (UE), l'Ecofin, hier, ont conclu un accord pour appliquer une TVA réduite d'au moins 5%, à une série de travail des travaux à forte intensité et de faible impact transfrontalier, comme restaurant, salon de coiffure, des travaux de rénovation des bâtiments, soins aux personnes âgées et aux enfants, la couture et de la chaussure

L'accord prévoit pour la France, qui pendant des années avait été exigeant une coupe dans la restauration de la TVA, mais il a des doutes en Allemagne et au Danemark, principalement en raison de problèmes de perception fiscale

Dans le cas de l'Espagne, les restaurants et bénéficient d'un taux réduit de TVA (7% par rapport au taux normal de 16%), comme les coiffeurs et les services de maçonnerie et de construction (ce dernier menant dans certains cas, seulement 4%) par conséquent, le vice-président financier, Pedro Solbes, a déclaré que la mesure ne comporte pas de modifications au système existant dans notre pays "a priori pas penser à changer tout ce qui touche à la TVA, sauf pour des raisons de politique économique nécessaires" un point

En outre, les ministres des Finances ont convenu que, en 2010, à l'expiration de la durée de la politique qui régit actuellement les exceptions au taux normal de TVA (sur la base duquel la valeur d'imposition réduit ajoutée est appliqué, qui oscille dans un comprise entre 5% et 15%), les nouvelles dispositions seront applicables aussi à toutes sortes de livres, y compris électronique

produits pour bébés

En dehors de la réduction de la TVA ont été produits pour bébé de base comme les couches, les biberons et les tétines, des poussettes ou des vêtements et des chaussures, mais pas un allégement fiscal de garde d'enfants sur ces éléments est l'une des revendications historiques des organisations de consommateurs

La Confédération espagnole des femmes au foyer, les consommateurs et les utilisateurs (CEACCU) dit que chacun d'eux "sont des éléments nécessaires qui peuvent avoir un impact significatif sur les budgets des familles nouvellement formés" Plus précisément, les dépenses estimé avec que les familles font face dans la première année de la vie d'un bébé, il revient à 7 000 EUR

En Juillet 2006, la Commission européenne a entrepris de publier une proposition visant à permettre aux gouvernements nationaux pour réduire les taux de TVA sur les couches, "un élément essentiel de tous les jours pour des millions de familles avec une influence positive sur la santé prouvé des jeunes enfants », se rappelle l'organisation, qui estime que« l'Europe ne devrait pas exiger des gouvernements nationaux d'imposer le plus haut taux de la TVA "pour ces produits

1

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha