L'exécutif européen a ouvert l'Agence des droits fondamentaux de l'UE

Afin d'analyser et fournir une rétroaction sur le respect d'une série de droits pour l'adoption et la mise en œuvre de la législation européenne, a ouvert hier à Vienne par le président de la Commission européenne, José Manuel Durao Barroso, les droits de l'Agence droits de l'Union européenne (UE)

Cette nouvelle entité remplace l'existant jusqu'à présent des phénomènes racistes et xénophobes, qui a été créé en 1998 «Une Europe qui se limite à surveiller le racisme et la xénophobie, deux grands maux, cependant, seulement protéger la moitié des droits fondamentaux" , a déclaré Franco Frattini, commissaire européen à la Justice

L'Agence des droits fondamentaux de l'UE vient après de longues négociations entamées en 2003 par 25 et a conclu au cours de Décembre dernier Avec près de 100 employés, l'agence a limité les pouvoirs, parce que les individus ne peuvent pas l'utiliser ou peut actions contre tout pays qui tentent donc leurs jugements concernent l'application des politiques communautaires, y compris les questions de discrimination et de racisme dans les 27 États membres

1

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha