Kofi Annan accuse tout le monde de ne pas agir contre le sida

La plus grande catastrophe connue dans l'histoire humaine encore réagir aux dirigeants de la terre, qui ne satisfont pas les engagements pris il y a deux ans et ne sont pas libérés les fonds nécessaires pour répondre à la pandémie du SIDA Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a accusé le monde de ne pas réagir au début d'une journée marathon de discours qui ont commencé à dix heures et prévoit de terminer vers deux heures du matin aujourd'hui, compte tenu de la gravité de la situation d'urgence de santé, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé hier que fournir des médicaments contre le SIDA à trois millions de personnes en Afrique d'ici à 2005

Annan a rappelé hier que la session extraordinaire de l'Assemblée générale des Nations Unies consacrée au SIDA, les pays membres ont adopté une déclaration solennelle qui ont largement pas respectée "Nous avons échoué à répondre à plusieurs objectifs pour cette année," il Annan le rapport présenté hier, "il est clair que, au pas du taux courant des objectifs fixés pour 2005 sera atteint", at-il dit

Un tiers de tous les pays ont toujours pas de stratégie pour assurer que les femmes aient accès à la prévention et le traitement de la maladie, malgré constituant 50 pour cent de toutes les étapes infectés ou ont prises pour remédier à la culture nombre d'orphelins et, surtout, le Fonds mondial de lutte contre la maladie a également omis de soulever même la moitié des 10.000 millions de dollars seraient nécessaires par an pour commencer la lutte contre la pandémie d'ici à 2005. Pendant ce temps, le président de le président américain George W. Bush, qui sera en vedette dans le débat général a eu lieu aujourd'hui à l'Assemblée générale, a demandé à son propre Congrès 87 000 millions pour faire face à la hausse du coût de l'après-guerre en Irak l'an dernier a tué 3 1 million de personnes à cause du sida et pourtant, il semble que le terrorisme prend la paume sur les douleurs du monde, et est la «maladie» que plus de mots et encore obtenir des ressources

Étant donné que dans les régions les plus pauvres du monde seulement 300.000 personnes âgées entre 5 et 6 millions a reçu un traitement en 2002 et plus de 14 millions d'enfants ont perdu un ou leurs deux parents à cause du SIDA, l'OMS a annoncé hier des mesures extraordinaires de l'agence de l'ONU va augmenter quatre fois d'ici à 2005, le nombre total de patients qui peuvent accéder à des médicaments disponibles aujourd'hui qui signifie que 3 millions de patients dans les pays les plus touchés en Afrique subsaharienne de recevoir un traitement

1

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha