Industrie insiste sur la nécessité de réviser le tarif de l'électricité tous les trois mois

Le ministère de l'Industrie, du Tourisme et du Commerce a réitéré hier que les études commencera à examiner le tarif de l'électricité tous les trois mois, comme dans le cas du gaz, plutôt que seulement au début de l'année, le ministère dirigé par Joan Clos sont mélangés et cette possibilité depuis le au printemps dernier, au sein de l'ensemble plus vaste de mesures préparé pour essayer de lutter contre la différence de déficit tarifaire entre les coûts et les rémunérations perçues par les services publics de soutien des prix et l'année dernière sont élevées à 3.810 millions d'euros la mesure refléterait mieux les fluctuations du marché, mais n'a pas encore pris de décision finale, selon des sources gouvernementales ont dit

L'industrie a mis au point un projet de norme qui régira long terme bilatérale entre les producteurs et les distributeurs des contrats exécutif renvoie les prix trimestriels de ces accords et les coûts pour fixer les taux

Dans un premier temps, le ministère de l'Industrie a élaboré un arrêté ministériel dans la conception d'un mécanisme d'enchères pour les distributeurs à acheter l'électricité que alloués les prix du marché tarifaire résultant de la vente aux enchères seront utilisés comme référence pour mettre tous les trois mois, les tarifs réglementés de la Commission nationale de l'énergie (CNE) et analyse le document et l'objectif du ministère est d'être approuvé avant la fin de l'année

Le gouvernement est également en train de finaliser une augmentation de tarifs pour l'année prochaine entre 5,5% et 6% l'an L'augmentation pour les consommateurs domestiques sera en ligne avec l'indice annuel moyen des prix à la consommation (IPC) En outre, il va ajouter une poussée supplémentaire de deux à deux points et demi, selon le déficit tarifaire de cette année, l'exécutif estimé à 3.000 millions d'euros

Pour l'instant, le ministère n'a rien décidé sur la mise en œuvre de l'augmentation du prix tous les cas, l'augmentation sera inférieure à 30% qui croient électrique, il serait nécessaire pour que les prix reflètent les coûts réels avec cela, vous obtenez soulager déficit tarifaire, ce qui équivaut à un total de 2.559 millions d'euros sur les neuf premiers mois de l'année, 11,8% de plus que durant la même période de l'année 2005

0

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha