Ils accusent les multinationales de la vente de produits douteux aux pays pauvres

Greenpeace a accusé les grandes multinationales comme Nestlé, Unilever, PepsiCo et Abbott de «pratiquer un double standard pour les pays riches et pauvres» et ce dernier de vendre des produits avec des organismes génétiquement modifiés (OGM) "Ces entreprises parlent l'europe en faveur des droits des consommateurs et même retirés de leurs produits contenant des OGM est tout à fait négligeable de sa négligence pratique dans l'application des mêmes normes », ils ont souligné

Les experts ont analysé 30 aliments cette organisation employant soja et du maïs acheté dans un supermarché à Manille et détectés OGM dans onze d'entre eux, de la prime, Rica, Campo Carne, Purefoods, Quality Foods, Yung Ho, marques Doritos, Nestlé, Isomil, Foodmart entreprises et Knorr le rapport note que les grandes entreprises alimentaires aux Philippines ont permis à l'absence de connaissance ou de politiques concernant l'utilisation d'OGM dans leurs produits

Greenpeace a accusé les Etats-Unis d'être la principale source de maïs et de soja qui compte Philippines génétiquement modifié, et dit que le manque de systèmes appropriés possibles "de contamination pendant le transport, la manutention et de stockage", a noté que les aliments génétiquement modifiés constituent une risque pour la santé parce que l'effet à long terme sur les consommateurs pourrait avoir des allergies, le développement de la résistance aux antibiotiques, la contamination génétique des semences et des cultures et l'extinction possible de certaines espèces est inconnue, peut-être un exemple

6

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha