Familles espagnoles maintiennent leur confiance dans l'échange

Le rapport sur la propriété Structure d'actions de Bolsas y Mercados confirme que les investisseurs demeurent intactes leur confiance dans le stock en 2008, qui a été la pire année de toute l'histoire de la participation au marché des familles sur la valeur totaux Espagnol sociétés cotées l'année dernière a remporté un dixième, à 20,2%

une décennie, sur le marché "boom", les petits actionnaires sont venus à contrôler 35,1% des titres Le déclin progressif aux niveaux actuels est dû à l'engagement fort des familles sur les dépôts et payés fabrique des produits ils ont pris une grande partie de l'argent auparavant investis dans le marché boursier

L'analyse de 2008 révèle également le manque de liquidité dans le système financier, dans son ensemble (banques, caisses d'épargne, de fonds mutuels et de fonds de pension et les compagnies d'assurance) a abaissé son pourcentage de propriété des actions jusqu'à 15% du total, 2 caps, 6 points de moins qu'en 2006 et huit en dessous du niveau de 2007, alors que ce segment a atteint son plus haut participation à l'automne après les énormes ventes de titres des sociétés se cachent à la recherche d'argent

Une augmentation significative de sa part des investisseurs non-résidents, à 38,5% de la valeur des sociétés cotées domestiques, le plus élevé depuis 1992, qui a commencé à développer de telles statistiques Cette augmentation est attribuable à la décision contrôle des entreprises par des actionnaires étrangers, tels que l'achat d'Endesa par l'italien Enel

14

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha