Expedientan aux opérateurs mobiles en acceptant les messages des frais

Protection du service de la concurrence (SDC) a lancé une procédure disciplinaire contre Movistar, Vodafone et Amena, après avoir évalué si la preuve est de proposer un pacte entre les entreprises pour fixer les taux de leurs services de messages courts (SMS) et multimédia (MMS), a déclaré hier la Fédération des consommateurs en action (FACUA Espagne), qui a été l'organisation de la réclamation

FACUA plaints que les trois sociétés ont des «taux identiques dans presque toutes les formes de l'envoi de messages" qui génèrent des "marges avantages disproportionnés" Selon la Fédération, cette activité représentait entreprises chiffre d'affaires de 952.24 millions d'euros en 2002 12,8% de son chiffre d'affaires total

L'organisation doit envoyer un SMS à un autre utilisateur coûte 0,15 euros plus TVA si le bénéficiaire est un opérateur national et 0,60 euros plus TVA si étranger »Les tarifs sont les mêmes pour les trois sociétés," dit-il

En ce qui concerne les MMS, FACUA assure que les taux sont «tracés», puisque l'envoi d'un message multimédia avec des images, du son et du texte coûte 0,60 euros si plus de 30 kilo-octets deal

Il indique également que les deux principaux opérateurs (Movistar et Vodafone) ont également des primes pour l'envoi de SMS, avec des taux "semblent trop" Dans ce cas, les obligations centaine de messages par mois au tarif de 10 euros pour les deux sociétés

Pendant ce temps, les entreprises de téléphonie mobile, qui ont une période de 15 jours pour présenter des observations, a nié qu'il y compris un pacte pour les sources des trois sociétés de tarification convenu que la charge des accords de prix est «absolument, radicalement fausse", car les clients des différentes parties "profiter totalement différents prix réels"

Ainsi, a rappelé que offrent des bonus sur les prix des messages, tels que des remises en fonction du volume, des promotions ou des plans de tarification pour les messages "à la fin, les prix payés par les clients pour les messages mobiles sont complètement différents, de sorte certains ont aucun accord tarifaire, "ils ont insisté

2

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha