EMusic: musique sans restrictions

EMusic et iTunes, David contre Goliath

David Pakman est le créateur de eMusic, la deuxième planète shop numéro de ligne de téléchargements après quoi répond aux iPods, iTunes Music Store "magasin Fabriquant Apple occupe la première place avec un grand avantage, car il a 60 part de marché%, avec près de 500 millions de téléchargements à son avant, eMusic ne dispose que d'une part de marché de 12%, bien loin de l' 'iTunes Music Store ", mais aussi beaucoup plus consolidée que tout autre concurrent

Toutefois, ces données ne suffisent pas à expliquer absolument rien, parce que les deux magasins jouent dans différentes ligues, aux conditions et aux idéologies très différentes et le pouvoir Alors que de les iTunes Music Store 'inégales Partners est le grand champion de la vente de musique numérique systèmes qui limitent la copie (DRM), ou directement prévenir, et avec un format de fichier particulier (MPEG 4) ne peut être reproduccido sur iPod (détenue par Apple, comme le magasin), eMusic vend chansons MP3, jouable sur n'importe quel appareil (y compris iPod), copiable sur tous les supports (CD, DVD) et l'archivage en autant de disques durs que vous le souhaitez

modèle fermé

Cette différence dans la philosophie se traduit par un soutien très différent de l'industrie musicale grandes multinationales, méfiants de mettre encore plus facile à (les utilisateurs d'échanger des fichiers sur les réseaux P2P) 'mulets, opter pour le modèle fermé et restrictive apple, en faisant en sorte que leurs chansons ne seront pas quitter le circuit fermé de l'iPod et iTunes ses logiciels de gestion de la musique

Le fait que ce circuit est vraiment fermé en témoignent les nombreuses plaintes reçues dans les différents pays de l'Union européenne pour pratiques monopolistiques; arrivant dans le cas de la Norvège interdit l'iTunes Store, et en France à proposer la fermeture Quoi qu'il en soit, pour entendre la musique vendue sur l'iTunes Music Store »doit d'abord acheter un iPod

Contre le modèle créé par Apple progressivement plusieurs options allant de la vente de musique jouable dans toutes sortes d'appareils, mais avec DRM qui limite le nombre de copies (Rapsody), ou de la musique avec DRM que la faible gratuitement en échange de l'affichage publicitaire pendant la décharge (Napster), le modèle qu'il propose Emusic

modèle ouvert

Cela commence essentiellement du principe que l'utilisateur qui achète une piste numérique est pas différent de l'achat d'un CD donc, pourquoi devraient-ils pas avoir les deux les mêmes droits

L'utilisateur qui achète support de disque de la musique n'a pas de restriction de copier ses fichiers et les lire sur n'importe quel appareil, notamment parce que payer une redevance pour le droit d'être en mesure de reproduire les fichiers que vous avez achetés devrait être soutenue même loi aux acheteurs de musique numérique Emusic le pense, et donc laisse une totale liberté à l'utilisateur en ce qui concerne les chansons le vendirent

Comme l'a dit Chris Anderson, rédacteur en chef du magazine Wired, le piratage de seuil obtenu si cette vie acheteur en ligne est simplifiée; ce que vous ne pouvez pas est-Rankle l'utilisateur avec des centaines de clés et de serrures quand tout ce qu'il veut est d'entendre une chanson, ne pas faire exploser les fondements de l'industrie de la musique

Mais la majeure partie de l'industrie de la musique reste sourd à ces arguments et a rejeté son catalogue Emusic Ainsi disques quatre multinationales qui reconnaissent les mêmes ventes baissent lentement mais sûrement, ne sont pas sur eMusic totale, les deux tiers du marché de la musique est Oui, cependant, une grande partie de l'autre tiers; à savoir la musique non commerciale: les maisons de disques spécialisés dans le jazz, la musique classique, pop et rock indie, âme, électronique ou hip-hop alternatif entre autres styles de culte

Sur eMusic vous pouvez trouver à la fois Mozart et Beethoven comme DJ Vadim ou Tricky; Miles Davis ou les derniers albums de Paul Weller ou Tom Waits Le catalogue Tops Deux milion chansons Même qu'il contient Portal étiquette Latino, créé par la SGAE (Société générale des auteurs et éditeurs) pour promouvoir les artistes latino-américains

Paging sein de ce contenu

J'
  •  Aucune page précédente
  • Vous êtes à la page: [Page 1 de 3]
  • Aller à la page suivante: Comment ça marche? »
3

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha