Crustacés et les algues sont plus résistants aux déversements de pétrole qu'on ne le pensait

crustacés millimétriques et les algues qui vivent sur le fond marin à base de poisson alimentaire sont plus résistants à de fortes concentrations de rejets d'hydrocarbures en mer qu'on ne le pensait Ceci est démontré par une étude de l'Institut des sciences marines, appartenant au Conseil supérieur de Recherches scientifiques (CSIC)

La recherche, menée par le scientifique Albert Calbet l'institut, révèle que seuls les conséquences écologiques des déversements de pétrole sur les communautés de zooplancton se posent, contrairement à ce qui se passe avec les organismes "qui vivent attachés au substrat" ​​que les moules , les huîtres, les crabes et les coraux qui meurent subitement

Ces résultats sont une "source d'optimisme", selon Calbet comme organismes planctoniques sont la base de l'écosystème marin et la nourriture principale de nombreux poissons et crustacés destinés à la consommation humaine

Tout au long de l'enquête, Calbet et ses collègues exposés espèces de copépodes que "Acartia Grani" ou "Oithona davisae" et les algues comme les «sage Rodomhonas" grandes concentrations d'hydrocarbures

Les données indiquent que ces organismes sont "pratiquement à l'abri" au carburant, qui devrait, selon Calbet, leur capacité à nager et se déplacer vers des eaux moins polluées

8

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha