Chine admet que reçoit 70% des déchets électroniques du monde

70% des déchets électroniques dans le monde entier versé dans la Chine, comme l'a reconnu par des sources gouvernementales ce pays Le chef de l'Administration nationale de protection de l'environnement, Wu Yuping, a déclaré: «La Chine est devenue le plus grand site d'enfouissement dans le monde e-déchets "

Selon le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), sont générés dans le monde entier entre 20 et 50 millions de tonnes de déchets électroniques par an Ces déchets contiennent plus de 700 éléments tels que le plomb, le cadmium et le lithium, la moitié d'entre eux nuisibles la santé et l'environnement écologique, a déclaré le chinois chargé de ces questions, qui ont évoqué l'immense site d'enfouissement de la ville de Guiyu, dans la province méridionale de Guangzhou, un cas que Greenpeace plainte pendant des mois et maintenant écho organismes officiels

"Dans Guiyu les déchets électroniques comme dans le dix-neuvième siècle maintenant on ne peut pas trouver de l'eau potable dans 50 kilomètre de rayon sont traités», a admis Wu Pendant ce temps, le directeur de campagne de Greenpeace Chine, Jeamie Choi a déclaré que 80 % des habitants de Guiyu travaillent dans cette industrie et ont constants problèmes de santé des enfants, les plus touchés, présents dans 80% des cas un certain niveau de contamination par le plomb, a déclaré le membre de l'organisation de l'environnement

La plupart des déchets arrivant à la poubelle électronique chinoise, dont Guiyu est juste un exemple, dans les pays développés, selon dénoncé les deux sources ont toutefois souligné que la Chine génère de plus en plus en raison de la hausse de vie de ses habitants "80% des déchets électroniques dans le monde est exportée vers l'Asie et, de ce pourcentage, 90% va à la Chine", Choi a rappelé basée sur les données du PNUE Cependant, il est très difficile de donner des chiffres spécifique, car ce commerce est illégal en vertu de la Convention de Bâle de 1989, at-il dit

États-Unis, les pays européens et le Japon ont la capacité de traiter les déchets, mais à cause de ses lois et coûts élevés "préfèrent envoyer le tiers-monde," a dit aussi Wu les "importateurs" chinois non seulement payer, mais reçoivent de l'argent par ces matières, qui vont souvent au marché aux puces sans avoir été traitée pour les dépouiller de leur toxicité, at-elle expliqué

1

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha