Bruxelles prend l'Espagne et la France pour la taxe sur les opérateurs pour financer la radio et la télévision publiques

La Commission européenne (CE) a dénoncé l'Espagne et la France devant la Cour de justice de l'Union européenne (UE) afin de maintenir la taxe sur les entreprises de télécommunications pour financer la radio et la télévision publiques "La Commission européenne a décidé de saisir France et l'Espagne devant la Cour de justice de l'UE, car il imposer des redevances spécifiques sur le chiffre d'affaires des opérateurs de télécommunications, qui viole le droit de l'UE ", at-il dit

L'exécutif européen estime que ces taxes "sont incompatibles avec les règles de l'UE sur les télécommunications», qui prévoient que les charges spécifiques sur les opérateurs du secteur sont liés à la couverture des coûts de la réglementation du secteur des télécommunications, at-il expliqué dans un communiqué de Bruxelles a rappelé que l'Espagne et la France ont décidé d'introduire ces frais quand ils ont décidé de supprimer la publicité payante à la télévision publique

Le nouveau modèle de financement espagnol de radiodiffusion (RTVE), approuvé par le Cabinet en Juillet l'année dernière, impose une taxe sur les opérateurs de télécommunications 0,9% de leur revenu brut pour compenser la perte de revenus provenant de la publicité payante Octobre dernier, les opérateurs ont fait les premiers paiements à la Commission du marché (CMT) et selon les autorités espagnoles, la prévision a été obtenu des revenus d'environ 230 millions d'euros en ce taux en 2010 dit la CE

Bruxelles déclarées en Juillet 2010 que les nouveaux programmes de financement en France Télévision et RTVE étaient compatibles avec les règles relatives aux aides d'État, bien que ces décisions étaient sans préjudice de sa compatibilité avec les règles de l'UE sur les télécommunications Selon l'article 12 de la Directive sur l'autorisation des réseaux et services de communications électroniques, peut imposer des droits sur les opérateurs de télécommunications à ne couvrir que certains coûts administratifs et réglementaires et les frais doivent être objectives, transparentes et proportionnées, il a dit la CE devrait également consulter les parties prenantes de toute modification de ces taux

Considérant que les nouvelles lois imposées par l'Espagne et la France ne sont pas en conformité avec les règles de l'UE sur les télécommunications, la CE a demandé à la Octobre deux derniers pays à supprimer ces taxes, cependant, comme "toujours en vigueur" aujourd'hui, le exécutif de l'UE a décidé de prendre ces pays devant la Cour de justice de Luxembourg

0

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha