Bruxelles a pour but de réduire les émissions de CO2 de 20% d'ici 2020

La réduction des émissions de dioxyde de carbone (CO2), l'utilisation des énergies renouvelables au détriment des combustibles fossiles et la coupe du pouvoir des grandes sociétés d'énergie sont les pierres angulaires de la nouvelle stratégie énergétique de l'Union européenne (UE ) qui sera publié mercredi prochain

Bruxelles est déterminé à réduire les émissions de CO2 et, bien que les objectifs à fixer pour 2020 ne sera pas annoncé jusqu'à demain, les sources de la Commission européenne a indiqué que la réduction des émissions par les pays développés sur la scène internationale de 30% sera proposé tandis que l'objectif de l'UE est de réduire les émissions de 20% par rapport à 1990

Demain, les 27 commissaires donnent le feu vert à un paquet de mesures sur la politique énergétique, qui font allusion aussi à la lutte contre le changement climatique sources de l'UE a déclaré que jusqu'à présent, les discussions allant proposition visant à réduire au maximum 30% des niveaux d'émission 1990 et 10 à 15%

Le compromis final doit être présenté par Bruxelles, où les ambitions du commissaire à l'Environnement, Stavros Dimas, apparemment, ont touché le frein de direction générale de l'industrie dans les mains de l'Allemand Günter Verheugen, proposant une réduction ne dépasse pas 10% ou 15%

émergente

Pour développement comme l'Inde et la Chine, qui n'a pas signé le Protocole de Kyoto et inclure les pays émergents qu'ils auront à assumer une partie de la responsabilité de la réduction des émissions, bien que les exigences de Bruxelles doivent être conformes leurs capacités

La réduction de CO2 passe par un remplacement des combustibles fossiles tels que le charbon, le gaz ou le pétrole, les principales sources d'énergie aujourd'hui, en faveur des énergies renouvelables Selon l'enquête Eurobaromètre publiée hier, 80% des citoyens européens montré pour l'utilisation de l'énergie solaire, 71% de l'énergie éolienne et 65% hydroélectrique, tout en soutenant l'utilisation du charbon et de l'huile est réduite à 26% et 27% de la puissance nucléaire, respectivement elle est rejetée par 37% des Européens

8

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha