Au moins 1,8 million de personnes seront de retour pour rester dans des abris temporaires pendant l'hiver au Pakistan, selon Oxfam International

Un rapport publié par Oxfam International prévient que un an après le tremblement de terre au Pakistan qui a tué plus de 80.000 personnes et a laissé trois millions de survivants sans abri, cet hiver sera le deuxième dans lequel au moins un , 8 millions de personnes devront rester dans des abris temporaires est parce que plus de 66 000 familles dans le pays continuent à ce jour pas de logement permanent, selon la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR)

Malgré les réalisations de l'opération humanitaire, qui a réussi à éviter une seconde catastrophe l'hiver dernier, le rythme de la reconstruction a été lent, comme indiqué dans le document "Les défis de la suite du séisme au Pakistan un an plus tard" Et ce elle est due à l'ampleur de la catastrophe, les difficultés du terrain montagneux, le manque d'infrastructures, le climat extrême, les problèmes de transmission de l'information aux personnes concernées et le manque de soutien pour certains groupes vulnérables, en fonction de ce travail Oxfam international

Selon l'ONG, plus de 40.000 personnes vivent dans des camps officiels, mais on estime que des dizaines de milliers d'autres vivent dans des camps informels ou dans les magasins près de leurs villes d'origine Quelques 60.000 personnes forcées de quitter leurs villages montagne à la recherche d'un hébergement dans des camps, selon la même source a également des milliers d'autres qui vivent dans les zones rurales reculées sont en danger, at-il ajouté

«L'hiver semble être à venir cette année parce que la neige tombe déjà plus de matériaux pour renforcer leurs abris contre les conditions difficiles, les personnes vivant dans un logement temporaire dans les zones rurales et montagneuses besoin d'un accès durable à des moyens de chauffage et d'autres produits de première nécessité ", a déclaré Farhana Faruqi Stocker, coopérant ONG

Le gouvernement du pays a pris des mesures positives au cours des dernières années, y compris des plans pour améliorer les installations du camp pour faire face à un nouvel afflux de déplacés Cependant, les difficultés à communiquer des instructions pour construire des maisons solides les tremblements de terre, des problèmes de coût et le transport des matériaux et des contraintes administratives ont fait la reconstruction lente et problématique

Oxfam construit dès maintenant les systèmes de distribution de l'eau et de l'assainissement à 220.000 personnes, dont 130 écoles de village et les zones montagneuses reculées, et 10 000 autres personnes hébergées dans des camps temporaires aussi il aide 90.000 personnes à retrouver leurs moyens de la vie grâce à des programmes pour les commerçants de reprendre leurs activités et programmes générateurs de revenus, avec un soutien supplémentaire est prévu pour la reprise de l'agriculture

2

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha