Attribué à une «erreur» l'impôt européen proposé par l'envoi de "e-mails"

La proposition de l'eurodéputé français Alain Lamassoure d'imposer une taxe sur l'e-mail envoyé en raison d'une «erreur» Donc, a déclaré hier collaborateur Lamassoure, qui a également précisé que les impôts de 1,5 cents par message SMS affectent théoriquement les opérateurs et pas le consommateur

Selon cette source, au cours d'une réunion avec les parlements nationaux, le 9 mai à Bruxelles, Lamassoure, Français parti eurodéputé UMP, il a proposé que les entreprises de téléphonie mobile affectés 1,5 d'environ 15 cents de facturer pour l'expédition chaque SMS dans les coffres européens, sans impact sur la facture client final

Par "erreur", selon le rapport, l'eurodéputé a également mentionné des courriels entre les produits seraient taxés, ce qui entraîne un certain émoi parmi les utilisateurs d'Internet et les associations de consommateurs

De la Confédération espagnole des consommateurs et des usagers (CECU) affirment que ces formules ne sont «pas admissible" pour ramener l'accent sur les petits consommateurs comme responsable de compte de nouveaux impôts Selon lui, cette mesure "pourrait ouvrir la fracture numérique" décourageante nouveaux utilisateurs potentiels approchent nouvelles technologies

En tout cas, l'idée Lamassoure n'a pas été officiellement soulevée au Parlement MdPE doit présenter son projet de rapport sur le futur système de financement de l'UE à l'automne et n'a pas encore décidé ce qu'il fera des propositions concrètes

3

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha