Associations de protection de la mer demandent à la Commission européenne pour protéger les eaux internationales contre la pêche au chalut

Oceana, Greenpeace et Seas at Risk, les organisations de défense de la mer ont envoyé une lettre au commissaire européen pour la pêche, Joe Borg, afin de souligner l'urgence d'un moratoire sur le chalutage de fond dans une profonde demande également à l'Union pour diriger la protection des eaux internationales pour prévenir ce type de pêche faire plus de dégâts sur le fond marin

Les signataires de la lettre estiment que l'Union doit rationaliser les processus d'interdire ce type d'engin de pêche comme ils sont en train de détruire les écosystèmes des fonds marins comme coraux profonds, monts sous-marins et toutes les espèces qui les habitent également indiquer que le dommage a été démontré dans des études scientifiques et de la Déclaration de Rio de 1992 a établi le "principe de précaution"

Selon les ONG, l'argument selon lequel les lois sont fréquemment violés doit pas être utilisé afin qu'elles soient adoptées et souligne que la Commission européenne doit être d'assurer le respect des accords à cet égard souligner le moratoire sur la pêche glisser, car, si elle est adoptée par l'Assemblée générale des Nations Unies, la communauté internationale aurait la possibilité d'identifier les domaines nécessitant une protection avant d'être détruit

représente la flotte européenne pour environ 60% des captures dans les eaux internationales et la Coupe d'Espagne de 60% des captures communautaires

0

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha