Approuvé le projet de loi réglementant la protection de cessation involontaire des activités de travailleurs indépendants

Le Conseil des ministres a approuvé le projet de loi réglementant la protection de cessation involontaire des activités de travailleurs indépendants La nouvelle norme est un système spécifique de protection pour les travailleurs indépendants qui cessent leur activité involontairement et repose sur trois principes de base: impôt, financièrement solidaire et durable

Il est un système mixte entre volontaire et obligatoire, en vertu de laquelle a droit à la protection de la cessation des travailleurs indépendants activité qui ont protégé la couverture pour les accidents et les maladies professionnelles Il y a maintenant 539,338 travailleurs indépendants qui contribuent pour les imprévus professionnels, dont 176.000 travailleurs indépendants dans l'agriculture

La provision pour cessation d'activité de l'auto pas moins de 583.38 euros par mois et ne pas dépasser 1 383,9 euros quantité, pendant toute la période de jouissance, sera équivalente à 70% de la base sur laquelle le auto venant négociation au cours des douze mois précédant la cessation de son activité

Durée de la prestation

Elle durera entre deux et six mois, en fonction de la durée de cotisation, même si dans le cas des travailleurs autonomes âgés de 60-64 ans, la durée des prestations augmente, avec un minimum de trois mois et un maximum de neuf mois

Depuis le début de la situation de cessation d'activité jusqu'à la fin de la réception des prestations sera cité à la sécurité sociale par les travailleurs indépendants afin qu'il ne perde pas les droits aux prestations pour les risques communs, en particulier pour sa pension

Tenant compte du fait qu'il n'y est pas de dépenses au cours des 12 premiers mois de la livraison, il a établi un taux de cotisation pour les travailleurs indépendants 1,5% de la base, avec une réduction de 0,5% du prix d'invalidité temporaire, de sorte que le travailleur fait devis pour la première année de 1%, ce qui, sur la base minimum de 833.40 euros, indique un prix de 8,33 euros par mois

Chaque année, la loi sur budget de l'Etat a fixé le taux de cotisation pour financer cette protection pour les travailleurs indépendants involontairement cesser ses activités du Conseil pour le travail autonome, la création prochaine, examiner chaque année l'évolution du système et proposer des mesures pour l'améliorer

4

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha