Agriculture a annoncé des mesures plus strictes contre la maladie s'il semble que le virus est toujours actif après l'hiver

Le Ministère de l'Agriculture (MAPA) a averti que la survenance d'un incident lié à la fièvre catarrhale, comme une nouvelle épidémie entraînera un resserrement des mesures prises contre la maladie, car il verrait que le virus circule de retour après avoir passé l'hiver

Cela a été diffusé cette semaine les responsables de la santé animale dans les communautés autonomes et l'industrie de la tauromachie, lors d'une réunion dans laquelle les mesures de protection de la santé pour la fièvre catarrhale ont été analysés en vue de printemps et en été, selon le ministère dans un communiqué

Agriculture a souligné que les données historiques montrent que son activité mai commence moustiques culicoïdes, transmetteur de la fièvre catarrhale, il est donc nécessaire de mettre d'accord sur les mesures à mettre en place à partir de Avril

"L'évolution des conditions météorologiques nécessite de modifier l'action sur le mouvement de sensible à la probabilité de réapparition du moustique qui transmet les animaux de la maladie», a fait valoir le ministère, se référant à la hausse des températures déjà vu avec l'arrivée de le printemps

Il a expliqué que tout d'abord, nous avons considéré l'importance des conditions de circulation des animaux sensibles de la restreint à la zone franche, de sorte que les risques sont réduits au minimum et ne pas mettre en danger la santé des animaux des zones franches

Il a ajouté qu'il a également étudié les problèmes liés à la migration, en particulier des bovins traditionnellement se déplace vers le début du printemps dans les régions du sud au nord du pays ont été signalés, enfin, qu'il est en cours la réalisation d'une évaluation continue des risques à travers le Programme national sérologique et entomologique, conçu en suivant les recommandations du groupe d'experts, composé de scientifiques et des épidémiologistes, entomologistes

Le ministère a indiqué que les services de santé animale des communautés autonomes ont demandé le traitement réitération désinfectant de pulvérisation pour empêcher la transmission par le moustique ainsi que la réalisation de tests d'analyse en cas de risque, surtout quand il y a la présence du moustique à l'arrivée

3

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha