Adresses avec domaine Internet "est" peut inclure la lettre "N", conformément à la nouvelle loi sur la société de l'information

Le projet de loi sur la promotion de la société de l'information permettra l'inclusion de la lettre «N» dans les adresses Internet avec le domaine ", il est", selon un communiqué de la Maison pleine de représentants du ministre de l'Industrie, du Tourisme et commerce, Joan Clos Cette initiative figure parmi les mesures visant à promouvoir l'utilisation des nouvelles technologies pour tous les citoyens

Parmi les mesures politiques les plus importantes liées aux droits des utilisateurs, y compris le nom de domaine "est" aura ses propres caractéristiques de l'espagnol et d'autres langues autres que l'anglais, comme la lettre "N" alphabet, dit Clos

Le ministre a également souligné d'autres aspects de cette politique, l'introduction d'innovations pour garantir les droits des citoyens dans la société de l'information et d'éliminer les obstacles existants à la mise en œuvre de l'économie numérique en Espagne prévoit ainsi l'extension du haut débit obtenir avant le 31 Décembre, 2007 couverture de la population totale à un prix raisonnable, tandis que l'accès à Internet pour les citoyens handicapés ou des personnes âgées est garanti

Afin que l'Internet est présent dans les activités quotidiennes des citoyens, les grandes entreprises dans le secteur économique doivent également avoir une communication télématique avec ses utilisateurs, doivent également être adaptées à la DNI électronique, Clos dit que la participation des citoyens sera facilité par divers programmes de sensibilisation, les droits des citoyens seront renforcés et une meilleure sécurité sur Internet, parce que les fournisseurs de services Internet sont tenus de fournir une protection à leurs clients et faire rapport sur le contenu des outils de filtrage

Clos a également souligné la souplesse des obligations relatives aux communications commerciales et la mesure de la facture et l'ajout de signature électronique, une fois approuvé ce texte, seul un tribunal compétent peut ordonner la fermeture de sites "pour empiétement les droits à la liberté d'expression ", a déclaré le ministre

4

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha