Abus de certaines agences immobilières sur les consommateurs d'alerte

La croissance au cours des trois dernières années, des sociétés de courtage immobilier, qui ne respectent pas toujours les droits des acheteurs et des vendeurs, a alerté les associations de consommateurs En 2000, le secteur a été libéralisé, et depuis lors, toute personne peut ouvrir un société immobilière sans être un agent intitulé en fait, la plupart des abus les clients souffrant de ces nouveaux opérateurs, selon les organisations d'utilisateurs dans certaines villes espagnoles ont eu des cas d'organismes qui paient demandeurs chaussée environ 300 euros pour leur fournir une liste de logements disponibles, disons de l'Union des consommateurs d'Espagne (UCE) un autre abus est détecté demandez au vendeur de dire combien de facturer et ensuite fournir un logement à des acheteurs à un prix beaucoup plus élevé et et d'empocher la différence

D'autres irrégularités, que dans ce cas affecte à la fois les acheteurs et les vendeurs, se réfère aux frais facturés pour la prestation de services immobiliers Typiquement, l'acheteur paie, sauf accord contraire entre les parties qui peuvent se propager le coût "a ce stade, les abus sont également toujours en augmentation en raison des commissions à 8% de sa charge quand il est normal 3 ou 4%», explique Javier Rubio, secrétaire général de l'UCE Estrémadure

Et il est que les plaintes ont augmenté depuis le décret-loi royal 4/2000 du 23 Juin introduit la libéralisation du secteur en Espagne Rubio assure que la plupart des nouvelles entreprises créées "faire usage de toutes sortes d'astuces pour obtenir les signatures documents avec les clauses abusives dans lesquelles, par exemple, la commission à percevoir est spécifiée, ou est spécifié à la clause tellement lourd qu'il est difficile de comprendre "

recommandations

La "règle d'or" de ne pas être abusé par des sociétés immobilières sans scrupules, tel que recommandé par les associations de consommateurs, est de lire attentivement les contrats et non signer tout document qui ont été laissés espaces Sinon, le risque que nous facturons des frais disproportionnés ou de signer un contrat qui nous lie à l'entreprise indéfiniment, si les vendeurs courent

En ce qui concerne les acheteurs cherchent un logement doit noter qu'il n'y a peut être forcé à signer quoi que ce soit avant qu'il ne décide pleinement à acheter le plancher En outre, les entreprises doivent faciliter clairement à ses clients toutes les informations pour durée des contrats, frais à facturer, etc., une fois l'achat est convenu, tout ce qui concerne les taxes, les actions et les prêts devrait aussi être envoyée aux parties

L'objectif est de ne laisser aucune échappatoire permettant de facturer au client plus d'argent établi par chaque entreprise à offrir ses services en tant que médiateur de l'immobilier

2

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha