200 étudiants basques participeront à un projet pilote visant à prévenir les abus

«Prévenir la violence fondée sur le genre est d'éliminer les inégalités et il est donc nécessaire de se concentrer sur les institutions et les mécanismes de fonctionnement dans le processus de socialisation de la famille, l'école, les médias, l'évolution des rôles et des stéréotypes de genre et les valeurs de promotion de repos et les modèles basés sur le respect et l'égalité des sexes "Ce principe, qui figure dans le rapport« la violence contre les femmes », préparé par l'Institut Basque de la femme, Emakunde a inspiré le pilote au cours 2003 2004 elle aura lieu dans deux écoles de milieu Guipúzcoa et de Vizcaya

Au total, 200 élèves de cinquième et sixième année, âgés entre 10 et 12 ans, participera au projet Nahiko, une prise de conscience du programme scolaire et la prévention de l'abus est pas la première fois l'Institut Basque de la Femme mis en place des initiatives pour promouvoir la mise en œuvre effective de la mixité dans les écoles basques, bien que les programmes, cette fois, sont destinées à des élèves plus jeunes ", nous avons vu la nécessité de commencer plus tôt en raison de 14 à 17 ans, adolescents et est venu avec un certain nombre de stéréotypes ", explique le coordinateur du projet Nahiko, Fernando Oregi

Margarita psychologues ami plus de partisans à lancer ce type de mixité avec des élèves plus jeunes, avec 10 ou 12 ans, comme «l'âge latente", dans lequel moins de conflits sont présentés à l'adolescence et, en fait, à partir de Emakunde pas exclure même réduire l'âge des élèves

matériel

Les responsables du projet dit que pour le réaliser a permis un matériau composé de six unités d'enseignement à être développé sur une heure et demie chacune, dans lequel, en plus de travailler l'estime de soi des élèves, "soulève la réalisation d'un projet de vie, à la fois en public et en privé, par rapport à d'autres "

Les feuilles de la recherche aussi des moyens de concilier et de résoudre les conflits et les différends pouvant survenir entre les élèves d'une manière qui ne sont pas violente ou de force "Jeux de cartes, jeux de rôle, des chansons, des vidéos et des comics sont une partie du matériel à utiliser dans ce projet pilote pour prévenir les abus et la violence, que ce soit dans le milieu scolaire ou de la famille ", a déclaré Fernando Oregi

Le projet, qui a été initialement mis en place dans trois écoles et qui peut être étendue, implique un effort conjoint des enseignants, des étudiants et de leurs familles travailler précisément avec la famille est l'un des «trois jambes» qui est plus difficile, par exemple responsable "il est difficile d'attirer les familles, surtout les hommes, et que les réunions seront pour la plupart des mères», dit Oregi

Le coordinateur du projet stipule que l'objectif du programme est pas la détection des abus, tout en reconnaissant que, dans le cadre des essais qui ont été réalisés avec le matériel proposé, "situations se produisent et crée un climat dans lequel la liberté cas se présentent "

7

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha